Accueil Actualités

    TDS / OCC

    1
    PARTAGER

    Pau Capell et Delphine Avenier s’offrent la TDS, Xavier Thévenard et Mercedes Arcos s’imposent sur l’OCC 


    La folle semaine chamoniarde s’est ouverte lundi avecle départ de la PTL puis avec la TDS où les traileurs sont partis à 6h00 de Courmayeur (ITA). 1792 coureurs, dont 174 femmes, étaient sur la ligne de départ. Au programme : 119 km et 7 250 m de dénivelé, en passant par le col Chavannes, le plus haut col du parcours (2 603 m d’altitude) entre Italie et France.

    Sous un soleil généreux et dans une ambiance surchauffée, l’Espagnol Pau Capell, leader provisoire de l’Ultra-Trail World Tour, a remporté l’épreuve en 14h45, devançant un autre ibérique, Yeray Duran, de près d’une demi-heure, et l’Italien Franco Colle. Le premier Français, Ugo Ferrari, termine au pied du podium, à la 4ème place.

    Chez les filles, la coureuse locale Delphine Avenier l’emporte, devant l’Américaine Meredith Edwards et Christelle Bard (FRA).

    Le dernier finisher de l’épreuve, Grégoire Gregori, boucle son périple aujourd’hui en milieu d’après-midi, après plus de 33 heures de course. Il est le 1 059ème et ultime concurrent à franchir la ligne de cette TDS marquée par 41% d’abandons dûs à la canicule.


    OCC – Xavier Thévenard complète sa collection de victoires sur l’UTMB !
    Xavier Thévenard a remporté ce jeudi, après 5h28:37 de course, l’édition 2016 de l’OCC, reliant Orsières (SUI) à Chamonix (FRA) via Champex (SUI) : une distance de 55 km pour 3 300 m D+ à laquelle 1 414 coureurs ont pris part.

    Le coureur jurassien, tenant du titre de l’UTMB, réalise l’exploit d’avoir remporté, sur les 6 dernières années, la CCC (2010), l’UTMB (2013 et 2015), la TDS (2014), et aujourd’hui, l’OCC. Un grand chelem inédit, sur une distance inédite pour Xavier, plus habitué aux formats longs. « En m’inscrivant sur cette course, je ne cherchais pas forcément la victoire » note-t-il à l’arrivée, le visage ruisselant et émacié après sa course sous une chaleur torride. « Comme à chaque fois, j’essaie surtout de bien faire les choses, et de bien veiller à la gestion de ma course. Aujourd’hui, c’était une nouvelle expérience pour moi, sur une distance qui ne m’est pas habituelle mais qui me sert de préparation pour mon objectif de fin de saison, l’Ultra-Trail du Mont Fuji ».

    Le Jurassien a bataillé dur toute la matinée pour décrocher un à un ses adversaires, et notamment le Marocain Rachid El Morabity, et le Français Thibaut Baronian. Ce trio de favoris a rapidement pris les commandes de la course, avant que Xavier ne s’impose au forceps, au fil des kilomètres.

    Dans Catogne (km 31), peu après la mi-course, Thibaut Baronian décroche, « planté » dans la montée, tandis que que le Marocain, quadruple vainqueur du Marathon des Sables, tente de s’accrocher, pour l’une de ses rares sorties de son Maroc natal.

    El Morabity parvient à contenir le retour de Baronian, qui chute dans la dernière descente de La Flégère. Il sauve une poignée de secondes sur la ligne d’arrivée et conserve cette 2e place. Pour la première fois, un athlète africain monte sur un podium de l’épreuve. « C’est un peu un rêve qui se réalise aujourd’hui » dit Rachid El Morabity. « J’ai vécu une très belle aventure, et pris beaucoup d’expérience sur cette course et dans cette atmosphère » confie l’enfant de Zagora, qui avoue vouloir à l’avenir davantage fouler les sentiers de montagne que les dunes des déserts dont il s’est fait un spécialiste.

    Chez les femmes, c’est l’Espagnole Mercedes Arcos qui remporte l’épreuve en 6h54 :13, devant deux Italiennes, Lara Crivelli, et Francesca Scribani.

    Photos Pascal Tournaire et Franck Oddoux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ne ratez rien !
    Vous souhaitez ne rien rater de l'actualité trail ? Recevez gratuitement nos infos dans votre boite aux lettres !


    1 COMMENTAIRE

    1. […] Sur la ligne d’arrivée Michel Lanne a été parmi les premiers à féliciter ses copains de team Marc et Thibaut. « Quand Marc est revenu sur moi nous avons couru un long moment ensemble, précise Thibaut Baronian, team Salomon France Élite. Dans l’ultime montée à la Flégère il était le plus fort. J’ai pris des risques en courant devant et en attaquant dès le début de la course, mais cela ne marche pas à tous les coups. Je suis plutôt content, même si j’ai mis du temps à trouver de bonnes sensations. » Thibaut Baronian, malgré une pluie continue qui a rendu les sentiers glissants améliore de près de vingt minutes son chrono de l’an dernier. […]

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Merci de saisir un commentaire
    Veuillez saisir votre nom