Accueil Actualités

    Pierra Menta EDF été

    Des parcours techniques et périlleux… les participants en ont pris plein les yeux et les jambes 


    La deuxième édition de la Pierra Menta EDF été, compétition skyrunning unique et hors normes, s’est achevé ce dimanche 03 juillet 2016 à Arêches-Beaufort en Savoie.   Inspirée du modèle qui a fait le succès de la mythique course de ski-alpinisme du même nom, la Pierra Menta été est sa version skyrunning. En seulement deux années d’existence, elle a fait ses preuves pour compter parmi les plus grandes courses en montagne et pour devenir une compétition légendaire avec déjà une liste d’attente pour s’inscrire. En effet, de par son format de course en duo d’abord puis par sa difficulté sans précédent la Pierra Menta EDF été est singulière : les parcours se veulent très techniques, particulièrement escarpés, que ce soit en montée comme en descente et souvent aériens avec des passages en arête, pour une progression en haute montagne avec longes et baudriers obligatoires.

    « Ce n’est plus du skyrunning, c’est du skyalpi » raconte Stéphane MOUGIN, participant Grenoblois, grand habitué de la version hivernale de la Pierra Menta.

    Les participants ont fait preuve d’engagement et de force mentale incomparables pour arriver au bout des trois jours de compétition et des près de 70 km et 7 000 m de dénivelé positif cumulés.


    RESULTATS
    Chez les hommes, le duo italien Alberto COMAZZI et Cristian MINOGGIO s’imposent en 09 heures 15 minutes et 32 sec et 2 victoires d’étape. Les français du Team Scott, Arnaud BONIN et Adrien MICHAUD se classent deuxième malgré une victoire très disputée sur la troisième étape ce dimanche (40 sec les séparent des italiens). Ils sont suivis de Matthieu BRIGNON et Clément MOLLIET (FR).

    « A la montée nous sommes très proches avec le duo italien mais à la descente ils font la différence. Avec la distance qui s’ajoute pour moi c’était particulièrement dur. L’année prochaine, si je peux revenir avec de l’entrainement sur ce genre de parcours ardus, on prend notre revanche ! » témoigne Arnaud BONIN.

    Chez les femmes, ce sont les espagnoles Ragna DEBATS et Ester HERNANDEZ (gagnantes en titre) qui ont largement dominées la compétition en s’imposant sur les trois étapes en 11 heures 35 minutes et 08 sec. Elles ont creusé l’écart au fil des jours et finissent avec plus de 18 minutes d’avance sur la seconde équipe, composée de françaises Mélanie ROUSSET et Caroline FRESLON (locale du Club Beaufortain Trail). La troisième marche du podium est occupée par le duo Anne Lise ROUSSET / Corail BUGNARD.

    Chez les mixtes, le duo formé par Hilary GERARDI (USA) et Maxime LEGER (FR) s’empare de la première marche du podium avec 2 victoires d’étape sur 3 courues et 10 heures 55 minutes et 39 sec au cumulé. 5 secondes les séparent du duo espagnol MOREDA GABLDON / INGLES BALAGER qui montent donc sur la deuxième marche du podium. Frédéric BOUSSEAU et Maud GOBERT, le duo français se classe 3e.

     


    LA PIERRA MENTA ETE EN CHIFFRES
    279 équipes en duo – 558 coureurs
    3 jours de courses par étape
    67,8 km
    6660 mêtres de dénivelé positif
    214 duos masculins
    23 duos féminins
    43 duos mixtes
    10 pays représentés (France, Espagnol, Suisses, Italiens, Belges, Polonaise, USA, Suède, Australie, Luxembourg)
    48 abandons
    50 kg de Beaufort
    8 000 bouteilles d’eau / 2 000 bouteilles de montania cola
    175 kg d’oranges, bananes, fruit secs et chocolats
    4 000 compotes à boire

    TEMOIGNAGES
    « Courir à deux permet de partager sa peine, on s’entraide dans les moments difficiles, on se tire avec l’élastique chacun son tour, et on partage aussi les moments de joie. C’est toute la singularité de la « Pierre » : une superbe aventure humaine indescriptible » confie Stéphane MOUGIN.

    « J’ai vu les vidéos de la première édition 2015, ça m’a convaincu de participer » confie Arnaud BONIN.

    « J’ai l’habitude des marathons, mais cette épreuve est vraiment atypique et tout aussi traumatisant avec un effort à fournir plus intense en montée et en descente, malgré une plus faible distance » témoigne Adrien MICHA
    Photos :

    Photos : ©G.Reboisson / ©N.Grez / ©C.Blanc / ©E.Chauveau / ©G.Desurmont

     

     

     

     

     

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Merci de saisir un commentaire
    Veuillez saisir votre nom

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.