Accueil Actualités

    Retour triomphant de Jornet sur le 42km du Mont-Blanc

    Kilian Jornet - MMB 2018 - Photo Fabian Bodet
    Kilian Jornet - MMB 2018 - Photo Fabian Bodet

    C’est dans des conditions quasi idéales (tout comme pour le 90km du vendredi) qu’a été donné le coup d’envoi du 42km du Mont-Blanc ce matin à 7h00 dans le centre de Chamonix. Les 2370 coureurs ont dû faire face à de très fortes chaleurs tout au long de l’épreuve. Le 42km, 2ème étape du Golden Trail Series, a réuni un plateau d’athlètes exceptionnels venus du monde entier avec notamment le tant attendu Kilian Jornet, de retour de blessure (ndlr : fracture du péroné en ski alpinisme).

    Dès le départ, les athlètes ont dû adopter une réelle stratégie sur toute cette première partie roulante, tant que le rythme était élevé. Les écarts étaient très serrés et il fallait faire face à des températures devenant de plus en plus chaudes. Si l’espagnol Aritz EGEA a longtemps mené la course, c’est dans la montée du col des Posettes que la bataille entre les deux espagnols s’est livrée.

    Thibaut BARONIAN et Marc LAUENSTEIN – Photo Fabian Bodet

    Au coude à coude jusque dans la montée de la Flégère, Kilian JORNET a finalement pris la tête pour distancer Marc LAUENSTEIN, Stian ANGERMUND-VIK, Thibaut BARONIAN et Aritz EGEA, et gardé une belle avance jusqu’à la ligne d’arrivée. Vainqueur pour la 5ème fois, Kilian a fait preuve d’une réelle stratégie jusqu’à l’arrivée pour être dans la totale gestion de ces accélérations et ne pas souffrir de crampes. C’est un retour triomphant pour le « roi » de la discipline malgré une très belle course de ses deux coéquipiers du team Salomon Marc LAUENSTEIN, le suisse (vainqueur en 2015, 4ème en 2017) franchissant la ligne avec son éternel sourire et le norvégien Stian ANGERMUND-VIK (2nd en 2017) gratifiant la foule d’une « roue ». Kilian signe un temps de 3h 54mn 54s et une moyenne de 10,89 km/h pour cette édition 2018 !

    Ruth CROFT – MMB 2018 – Photo Fabian Bodet

    Chez les femmes, Megan KIMMEL a passé la, moitié de la course en tête avant d’exploser et se faire dépasser par Ida NILSSON et Ruth CROFT. Cette dernière va prendre la tête et remporter l’épreuve en 4h37min. Eli GORDON l’espagnole complète le podium. Anne-Lise ROUSSET, pourtant annoncé en reprise, terminera 4ème, quelques secondes avant Megan KIMMEL.

     

     

     

    CLASSEMENT HOMME

    Clas.Prénom NomTempsEcart / 1erPays
    1Kilian JORNET BURGADA03:54:5400:00:00ESP (Espagne)
    2Marc LAUENSTEIN03:58:1500:03:21SUI (Suisse)
    3Stian ANGERMUND-VIK04:00:0700:05:13NOR (Norvège)
    4Thibaut BARONIAN04:00:4900:05:55FRA (France)
    5Aritz EGEA04:02:2800:07:34ESP (Espagne)

     

    CLASSEMENT FEMME

    Clas.Prénom NomTempsEcart / 1erPays
    1Ruth CROFT04:37:3000:00:00NZL (Nouvelle-Zélande)
    2Ida NILSSON04:39:3700:02:07SWE (Suède)
    3Eli GORDON04:41:0100:03:31ESP (Espagne)
    4Anne Lise ROUSSET04:53:0400:15:34FRA (France)
    5Megan KIMMEL04:55:0500:17:35USA (Etats-Unis)

     

    Kilian JORNET (ESP) – 1er : « Aujourd’hui il fallait vraiment être dans la gestion de l’effort. Même si pour les spectateurs, le soleil est appréciable, c’est très difficile pour nous. A la maison quand il fait chaud, il fait 15 ou 20 degrés. Je suis quelqu’un qui souffre beaucoup de la chaleur. Je savais que si j’accélérais trop, j’aurais des crampes. Dans les descentes, j’ai essayé d’être le plus léger possible pour ne pas mettre trop de poids sur les jambes.  Je reviens de blessure alors aujourd’hui était un test, je ne suis pas encore à 100% mais je me suis senti vraiment bien au niveau du cardio. La première partie de course, je n’étais pas en tête de peloton, ce n’est qu’au moment de la montée du col des Posettes que j’ai vraiment commencé à accélérer. »

    Marc LAUENSTEIN (SUI) – 2ème: « J’ai eu des sensations très variables ce matin, je me suis positionné en tête de course sur la première partie, j’ai perdu un peu de terrain sur la montée mais je me suis refait sur la descente. J’ai bien géré la fin de parcours sans pouvoir revenir sur Kilian qui était vraiment trop fort aujourd’hui. Quand j’ai passé l’arrivée, j’ai pensé à ma femme car on est deux dans cette aventure au quotidien.»

    Stian ANGERMUND-VIK (NOR) – 3ème : « Je suis parti lentement et j’ai accéléré progressivement c’est ce que j’aime faire. Au sommet des Posettes, j’avais tellement chaud que j’avais des frissons de froid, je me suis vidée une bouteille d’eau complète sur la tête et, tout à coup, j’ai senti que mon énergie revenait. J’ai fait une bonne descente et j’ai remonté mes concurrents jusqu’à doubler Thibaud Baronian (42 secondes les séparent) sur la dernière partie pour la 3ème place ! »

    Ruth CROFT (NZL) – 1ère : « Très dur aujourd’hui car il a fait très chaud ! Ma stratégie c’était de ne pas aller trop vite sur les 30 premiers km, manger, m’hydrater et puis tout donner sur la fin de parcours. J’ai pu savoir où étaient mes poursuivantes durant la course, c’était difficile dans les descentes pour moi mais j’étais super bien dans les montées. J’ai essayé de profiter du paysage au début, sur les 20 premiers km, mais honnêtement après, j’ai surtout contrôlé la position de mes poursuivantes. »

    Ida NILSSON (SWE) – 2ème : « C’était comme un match de ping pong dans mon corps, un coup je me sentais bien, un coup j’avais mal un ventre. En partant je me suis dit ce n’est pas mon jour et puis au final je fais deux. Je me suis forcée à boire beaucoup mais malgré tout ce n’était pas suffisant, avec le soleil et la chaleur c’était dur et à la fois les paysages étaient juste sublimes ! »

    Eli GORDON (ESP) – 3ème :« J’étais à la lutte avec Ida et à partir du 28ème kilomètre j’ai senti que ça devenait vraiment difficile même si je m’étais bien hydratée, j’ai perdu en vigilance, je suis même tombée. La fin a été dure mais je suis surprise et très heureuse de cette 3ème place car je visais un top 10. »

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Merci de saisir un commentaire
    Veuillez saisir votre nom