Jornet a été déclaré vainqueur dans la finale du Golden Trail World Series qui s’est déroulée au Népal.

Le coureur catalan a dominé le marathon de l’Annapurna Trail de 42 km et 3 560 m D +, devant Davide Magnini et Stian Angermund-Vik.

« C’était une course technique, longue et difficile, mais mes jambes ont bien réagi après l’expédition et après ne pas avoir couru pendant un mois », a expliqué Jornet.

Kilian Jornet a remporté le marathon de l’Annapurna Trail (42 km de dénivelé positif), dernière course du circuit des Golden Trail World Series, en 4h46’05”. La deuxième place a été remportée par l’Italien Davide Magnini (4h59’59’’) et le Norvégien Stian Angermund-Vik (5h08’18’’) a franchi la ligne d’arrivée. « Les sensations ont été vraiment bonnes, la course a été longue et dure et ma grande inconnue était ce que je ressentirais après l’expédition. Je n’avais pas couru depuis un mois, mais au final, mes jambes ont bien réagi et l’altitude ne m’a pas dérangé », a expliqué Jornet à l’arrivée.

Deux mois après avoir accroché son dernier dossard et remporté la victoire au marathon de Pikes Peak, Jornet est arrivé au Népal avec l’envie de rivaliser avec les meilleurs coureurs de montagne du monde. Ainsi, regroupés sur la ligne de départ du marathon de l’Annapurna Trail, se trouvaient de grands noms tels que les jeunes Davide Magnini, Stian Angermund-Vik, Thibaut Baronian, Marc Lauenstein, Sage Canaday, Bhim Gurung et Aritz Egea, qui se sont battus tout au long de la course.

Le parcours comprenait des tronçons techniques exigeants et la plus grande difficulté était l’altitude, qui atteignait 3 753 mètres au plus haut point de la course. Jornet, cependant, est très capable de gérer cela, dans des environnements et sur des montagnes qui lui semblent être une seconde maison. Dès le début, le coureur catalan s’est classé parmi les plus rapides, avec Magnini et lui courant côte à côte tout au long de l’ascension. À partir de ce moment, il a réussi à rompre avec l’Italien et à dominer la descente jusqu’à la fin. « C’était une course difficile, exigeante, mais aussi magnifique, le paysage changeant constamment, combinant des sections de forêt, de bois et de haute montagne », a déclaré le Catalan.

Jornet a atteint la finale du Golden Trail World Series, la deuxième édition de la compétition promue par Salomon, après deux mois de participation à quelques courses et une victoire dans trois des six épreuves de la compétition: Zegama-Aizkorri, Sierre Zinal et Pikes Peak Marathon. “Je suis vraiment heureux de terminer la saison de cette façon, avec quatre courses et quatre victoires”, a-t-il ajouté.

Avec cette victoire, le coureur de Cerdanya termine la saison et commence à relever les défis des mois d’hiver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Veuillez saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.