Team Matryx
Team MATRYX / Arnaud Lesueur

Ils sont dix. Ils sont jeunes. Ils sont parmi les plus talentueux de leur génération. Le Team Matryx, voilà leur nom, mais n’y voyait aucune référence à des êtres paranormaux. Ils travaillent dur, simplement, en aimant ce qu’ils font. Toujours sérieux, jamais totalement, ils trustent déjà les podiums et ne semblent pas près de s’arrêter en si bon chemin. Un film de 14 minutes nous les fait découvrir. Rentrez « Dans la matrice ».

Il y a toutes les chances que vous ayez déjà entendu parler d’eux. Anaïs Sabrié, Lucille Germain, Baptiste Chassagne, Anthony Felber, Johann Baujard, Simon Paccard, Adrien Grataloup, Baptiste Ellmenreich, Noé Rogier et Louis Parent. Dix femmes et hommes, des victoires à la pelle, des performances déjà impressionnantes, et une ambition sans limites. « Record à Sierre-Zinal et rêve olympique sur marathon » pour Anaïs Sabrié, « Porter le maillot bleu » pour Baptiste Chassagne, voilà le genre d’idées qui gravitent dans leur galaxie. Une galaxie où les planètes paraissent déjà alignées : plaisir, solidarité, effort, et amour des sentiers.

Une structure inédite

À la différence de beaucoup de team de marques, le Team Matryx a une structure particulière : un coach (ou responsable de la performance sportive pour le titre officiel), Simon Gosselin – excellent coureur par ailleurs – et un manager, Thomas Janichon. À eux deux, une mission : cadrer la meute et les guider les jeunes loups vers le bon chemin. Sans trop s’avancer, il semblerait que la mission soit en bonne voie.

De plus en plus médiatique, le trail attire une nouvelle génération de sportifs biberonnés aux exploits de Kilian, François et consorts. Le Team Matryx en est l’un des exemples les plus frappants : le plus vieux, Baptiste Chassagne – 3e des championnats de France de Trail long en 2019, 6e à l’OCC 2019 – est né en 1993, la moyenne d’âge n’est que de 22 ans…

Matryx, c’est aussi synonyme d’indépendance. Ce nom vous interpelle ? Vous avez déjà vu écrit ce nom sur le mesh de vos chaussures Hoka, Salomon ou Millet ? Il s’agit d’une entreprise ardéchoise, qui a développé un tissu à base de kevlar très résistant, respirant et léger, utilisé par les trois marques précédemment citées dans certains de leurs modèles de chaussures. Développer un partenariat de longue durée avec Matryx, c’est s’appuyer sur une entreprise française innovante, mais c’est aussi garder une certaine liberté vis-à-vis des principaux acteurs du milieu. Pour cultiver sa différence, il faut d’abord être libre.

« La performance, mais pas à tout prix ».

C’est certainement ça, aussi, qui fait la particularité de cette structure. Derrière le Team Matryx, il y a des jeunes femmes et jeunes hommes en quête de performance. La quête du haut niveau pourrait-on dire, là où tous les détails compte : l’entraînement bien sûr, mais aussi tous ces détails qui vous font passer de « bon » à « très bon » et même « excellent » en l’occurrence. Nutrition, récupération, renforcement musculaire, le travail caché, loin d’être le plus sexy ni le plus motivant, mais pourtant essentiel.

Cette recherche perpétuelle de progression ne doit pas faire occulter tout le reste : les contraintes professionnelles, les agendas chargés par les cours à l’université, la vie personnelle aussi. S’adapter, en permanence, et suivre les envies de chacun. Parce que sans plaisir, on peut aller vite, mais on ne peut pas aller très loin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Veuillez saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.