Une jolie “petite Trotte” pour une aventure hors norme 


La 9ème PTL dont le départ sera donné le 22 août prochain à Chamonix est l’une des 5 épreuves proposées dans le cadre de l’UTMB et elle ouvre l’événement d’une façon grandiose. Son concept original et ses spécificités hors normes la distinguent des autres courses. L’esprit de la PTL repose sur l’engagement mental, l’esprit d’équipe et d’aventure.

Cette épreuve d’ultra endurance pédestre se réalise en équipes de 2 ou 3 indissociables et solidaires, sans classement final. Sélectionnées sur un dossier d’expériences, présenté par chaque équipe constituée, les participants évoluent dans un milieu montagnard rude, exigeant un niveau technique, physique et mental certain. Le parcours, différent à chaque édition, emmène les coureurs sur un grand tour du Mont-Blanc (290 km et 26 500 m de D+ 151h30 max), découvrant des lieux méconnus, souvent difficilement accessibles, mais réservant des points de vue époustouflants. Sur les hautes routes, la PTL permet de découvrir la richesse et la diversité des chemins français, italiens et suisses du massif du Mont-Blanc et, en l’absence de balisage au sol, sollicite un sens de l’orientation sûr.

Au programme, les 300 coureurs vont parcourir le vallon sauvage de la Diosaz avant de sillonner les différentes faces et arêtes escarpées du mont Buet. Après avoir franchi l’arête des Autannes, frontalière avec la Suisse, laissant derrière eux la tumultueuse cascade de séracs du glacier de Trient, la première base vie de Champex, bien connue des coureurs de l’OCC, de la CCC ou de l’UTMB, permettra un peu de répit ! Un repos bien mérité avant l’incursion spectaculaire dans le massif du Grand Combin entre le mont Rogneux et la Fenêtre Durand.

En Italie dans le Val d’Aoste, place aux magnifiques panoramas qui s’étendent du grand Paradis au Ruitor, en cheminant sur les arêtes entre le mont Fallère et le col Sérena pour atteindre la base vie de Morgex. Depuis le mont Chétif surplombant Courmayeur, les coureurs seront au cœur des spectaculaires et légendaires parois de la face sud du mont Blanc : arêtes de Peuterey et de l’Innominata, et auront le plaisir de côtoyer les glaciers de Freney, du Brouillard et du Miage, avant de rejoindre la France par le col de la Seigne. Le retour vers Chamonix s’effectuera d’abord en longeant l’élégante aiguille des Glaciers pour rejoindre le col d’Enclave, qui domine le val Montjoie jusqu’au col du Tricot. Puis la dernière partie est sans concession avec la traversée de la vallée de Bionnassay jusqu’au Nid d’Aigle, en passant par le pierrier du début de la voie normale d’accès au mont Blanc. À partir du col des Rognes, à travers les Arandellys et le vallon de Chavanne Vieille, Chamonix n’est plus très loin…

27 nations sont représentées sur la PTL, avec la France, l’Italie et le Royaume-Uni en tête.
– 290 coureurs inscrits : 110 équipes – avec 31 femmes
– Un seul team féminin : Rueckenwind, 2 Autrichiennes Gertraud MAIR et Angelika WINKLER
– Le plus jeune est une femme : Julie HEIMER, 22 ans, de Bogève en Haute-Savoie
– Le plus âgé : Javier PEREIRO, 67 ans, Espagnol

Et parmi les équipes :
– Les organisateurs de la Vasaloppet : les Suédois Marcus BERNDT et Anders HOLMBERG
– Un team de l’EMHM composé d’Hilaire COURAU (le chef de corps “sortant”) et de son adjoint Augustin JACQMIN
– Une équipe père, mère, fille et un team de 3 frères
– L’une des équipes Favorite Vidaraid, composée de 3 athlètes (ESP et UK) exceptionnels, qui concourent ensemble dans les courses de raid aventure. Leur résultats sont impressionnants  avec la deuxième place aux  Championnats du Monde de Raid aventure en 2014 et 2015.

Photos Franck Oddoux – Pascal Tournaire

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir un commentaire
Veuillez saisir votre nom