Accueil Actualités Courses

    Kilian Jornet & Eli Anne Dvergsdal gagnent à ZEGAMA

    Kilian Jornet - Photo J. Saragossa

    Ce marathon de Zegama-Aizkorri a été le plus chaud de toute l’histoire de Zegama. Et l’homme attendu, a une nouvelle fois répondu présent. Kilian Jornet (Team Salomon) a semblé relativement facile sur les sentiers qu’il connaît maintenant par cœur, remportant sa neuvième victoire (en 10 participations) ici dans les collines du Pays basque, cette fois en 3:52:47 lors de la première course de la Golden 2019 Trail World Series.

    Le coureur catalan a pris les devants dès le début et a ensuite contrôlé la course pour remporter sa neuvième victoire. Au début de la célèbre ascension de Sancti Spiritu devant des milliers de spectateurs fous, Jornet avait une avance de 38 secondes, mais il a creusé l’écart par la suite. À l’arrivée, il a terminé avec 2 minutes et 39 secondes d’avance sur le polonais Bartlomiej Przedwojewski (Team Salomon), 2e, en 3:55:26. Le français Thibaut Baronian (Team Salomon) s’est classé 3ème en 3:56:20 et signe le meilleur chrono français de l’histoire à Zegama.

    « Gagner neuf fois, c’est comme vivre un rêve. Arriver ici en 2007 et gagner pour la première fois, c’était incroyable. Aujourd’hui, 12 ans plus tard, j’ai gagné 9 fois… Je ne peux pas le décrire », a déclaré Jornet. « Je me sens chez moi en venant ici. Ce n’est pas à propos des coureurs. Nous avons chacun des objectifs individuels. Pour moi, cela peut être de gagner ou de faire un certain temps, et pour d’autres, de finir, mais ce qui le rend si spécial, ce sont les spectateurs, l’organisation et les bénévoles. C’est une ambiance que vous devez voir et ressentir pour comprendre.  »

    Pour Przedwojewski, il s’agissait d’une étape supplémentaire dans son ascension dans l’échelle mondiale. Récemment, ses efforts l’ont mené vers une victoire dans la Grande Finale 2018 des Golden Trail World Series au Otter Trail en Afrique du Sud en octobre dernier. Il était également 3ème ici à Zegama il y a un an, ce qui l’avait mis en confiance pour la course de dimanche.

    « J’avais une meilleure forme que l’an dernier et je me sentais bien parce que mon entraînement était meilleur », a-t-il déclaré. « J’ai couru avec Thibaut toute la course et je pense que c’était une bonne chose pour nous deux car nous avons poussé ensemble. Nous avons même partagé les bouteilles d’eau après les postes de secours. »

    Après une série de 4ème places dans les meilleures courses, Baronian a été ravi de prendre la 3ème place, sautant et criant lorsqu’il franchissait la ligne d’arrivée.

    Eli Anne Dvergsdal – Photo J. Saragossa

    Dans les jours qui ont précédé Zegama, la course des femmes a semblait très ouverte. La norvégienne Eli Anne Dvergsdal n’a pas semblé inquiétée par la chaleur caniculaire et a couru une course brillante pour remporter sa toute première grande course à Zegama en 4:36:06. En fait, c’était la première fois que Dvergsdal courait plus de 26 km de sa vie. Elle était à 1min39s du record de parcours féminin de 4:34:27.

    Dvergsdal a été la première femme à monter l’ascension de Sancti Spiritu et le reste du terrain n’a jamais été vu d’ici. Elisa Desco (Berg Outdoor / Scarpa) a terminé 2e en 4:47:30 et Amandine Ferrato (Hoka One One) en 3ème en 4:47:38.

    Le détenteur du record Stian Angermund-Vik, 4ème à 4:00:17, et Alejandro Forcades (Berg Team), cinquième. Angermund-Vik avait déclaré avant la course qu’il pensait que son record de parcours en 2017, de 3:45:08, était compromis en raison du terrain et des conditions anormalement sèches sur le tracé technique de 42 km comprenant 2 736 mètres de dénivelé positif. La chaleur de la journée s’est toutefois révélée être un handicap pour tout le monde et un ciel sans nuages ​​ne laissait pas de répit pour la chaleur et ne permettait une journée record.

    « Le départ a été très rapide, mais c’était correct parce que c’était dans l’ombre de la forêt », a expliqué Jornet. « Après 15 km, j’ai réalisé que le soleil allait être chaud et j’ai donc dû ralentir. Quand il fait si chaud, si vous poussez trop, une perte d’énergie se produira si vous continuez à pousser, il est donc important d’aller à un rythme soutenu. Les trois derniers quarts de la course ont été réguliers pour moi. ”

    Avec cette victoire, Jornet et Dvergsdal se classent au sommet du classement de la Golden Trail World Series, avant la deuxième course de la série, le Marathon du Mont Blanc, à la fin du mois de juin. Les 30 premiers hommes et femmes à Zegama ont marqué des points lors de la poursuite de la saison pour une place dans la grande finale du Golden Trail World Series, qui se déroulera au Népal en octobre.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Merci de saisir un commentaire
    Veuillez saisir votre nom

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.