Accueil Actualités Courses

    Jornet et Gerardi stars de la Glen Coe

    Killian Jornet - Photo © No Limits Photography

    Avec un temps sauvage et venteux dans les Highlands écossais, le Salomon Glen Coe Skyline a été raccourcie, mais la course n’a pas perdu de son enthousiasme avec des élites qui se sont battus jusqu’à la ligne d’arrivée. La sixième étape de la série mondiale Migu Run Skyrunner®, valable pour la catégorie Sky Extra, a été remportée par Kilian Jornet et Hillary Gerardi. L’espagnol remporte la course, le lendemain de sa victoire aux Mondiaux de Skyrunning !

    Probablement l’une des courses les plus difficiles de la série, elle s’est déroulée sur le parcours de repli qui ne fait que 32km pour 2 700m de dénivelé positif(Le parcours original étant de 55km avec 4 700m de dénivelé). 203 coureurs de 28 pays ont participé.

    Daniel Jung – Photo © No Limits Photography

    Le vainqueur de la course, Kilian Jornet, était dans son élément . « Les Highlands écossais inspirent vraiment parce que vous pouvez courir partout. Il y a de bonnes crêtes et de bons dénivelés et même si ce n’est pas en haute altitude, vous pouvez trouver tous les défis que vous voulez. J’ai couru avec André [Jonsson] une grande partie, puis j’ai pris la tête pour être un peu plus détendu dans la dernière partie. C’est un coureur très fort. Pour moi, c’est plus pour la participation que pour gagner que je suis ici. Ce sont des courses que j’adore. » Jornet a terminé en 3h40’33 suivi en 3h42’33 par le suédois André Jonsson . Troisième en 3h45’03”, un premier podium pour l’Italien Daniel Jung.

    « J’ai fait un bon classement, je me sens bien. Je me suis donné à fond. C’était un excellent parcours, technique. Je vis dans les Alpes mais ici c’est plus glissant. J’aime quand il pleut », a commenté Jung . « Quand vous voyez Kilian et André Jonsson devant, champion du monde et vice champion du monde, que pouvez-vous demander de plus ?C’est un rêve pour moi d’être sur le podium et donc… j’adore l’Ecosse!”

    Avec moins de kilomètres, une ascension et des crêtes en moins, il restait cependant la bagarre du peloton, en particulier chez les femmes, où une bataille acharnée s’est terminée en sprint.

    Hillary Gerardi – Photo © No Limits Photography

    La gagnante Hillary Gerardi (États-Unis) a bouclé le parcours en 4h17’48” , elle a tout résumé. « J’étais vraiment ravi d’être sur cette course, même si j’ai été déçu de ne pas pouvoir faire toute la crête, mais c’était la bonne décision des organisateurs.C’était très froid et humide et très très venteux au sommet. J’ai fait de mon mieux. J’étais un peu plus rapide que Jasmin[Paris] dans les montées mais elle domine clairement dans les descentes et c’était vraiment un plaisir d’être dehors avec elle.”

    « Chacune de nous aurait pu gagner la course. Nous étions ensemble lors de la dernière descente et je lui ai dit “Que penses-tu qu’il va se passer si je réussis à te tenir et que nous terminons ensemble ?” et elle a dit: ‘Oh non ! Ça va se jouer au sprint ! Donc, j’ai donné tout ce que j’avais et au cours des 200 derniers mètres, j’ai pu la devancer.”

    « Je reviendrai l’année prochaine pour faire toute la crête. L’année dernière, lorsque je suis arrivé ici, j’étais à un point bas de ma saison. »  

    Brittany Peterson – Photo © No Limits Photography

    Le Britannique Jasmin Paris a perdu le sprint de sept secondes seulement. « Cela aurait été bien de gagner pour être honnête. J’ai tout donné mais, à la fin, je ne pouvais pas, je savais que je n’avais pas la vitesse dans les jambes.”

    La troisième femme est une autre Américaine, Brittany Peterson . « Je n’ai jamais eu froid, tout était une question de vêtements. J’étais vraiment fatigué et à la fin j’ai juste essayé de rester forte pour tenir la troisième place. C’était une super course ! J’aime ça ! J’ai l’impression d’avoir soudain découvert un nouvel aspect du terrain – mouillé, glissant qui vient ajouter du plaisir. Je suis tombé trois ou quatre fois. Je suis vraiment boueuse », a-t- elle dit. « J’ai entendu de grandes choses à propos de la crête, alors je peux imaginer ce que serait la course complète ! »

    Hillary Gerardi – Photo © No Limits Photography

    André Jonsson se classe troisième du classement Sky Extra et compte 55 points du leader Dmitry Mityaev, tandis que Pere Aurell est deuxième. Kilian Jornet se lie avec Jonathan Albon à la quatrième place.

    Hillary Gerardi mène maintenant le classement féminin avec Ragna Debats juste derrière. Brittany Peterson se classe troisième tandis que Malene Haukøy et Jasmin Paris se classent respectivement cinquième et sixième.

    Il n’y a pas de changements significatifs dans le classement général, sauf que Jornet est le nouveau leader.

    La prochaine étape du Migu Run Skyrunner® World Series 2018 est le Salomon Ultra Pirineu dans les Pyrénées espagnoles, le 29 septembre, où les spécialistes Ultra se dirigeront vers la plus longue course du circuit valable pour la catégorie Sky Extra .

    Résultats de Salomon Glen Coe Skyline
    Hommes

    1. Kilian Jornet (ESP) – 3h40’33 ”
    2. André Jonsson (SWE) – 3h42’33 ”
    3. Daniel Jung (ITA) – 3h45’03 ”
    4. Andy Symonds (GBR) – 3h45’03 ”
    5. Cody Lind (USA) – 3h45’41 ”

    Femmes

    1. Hillary Gerardi (USA) – 4h17’48 ”
    2. Jasmin Paris (GBR) – 4h 17’55 ”
    3. Brittany Peterson (USA) – 4h25’44 ”
    4. Malene Blikken Haukøy (NOR) – 4h30’10 ”
    5. Aitziber Ibarbia Beloki (ESP) – 4h34’40 ”

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Merci de saisir un commentaire
    Veuillez saisir votre nom

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.